ET SI LA SPIRITUALITÉ ÉTAIT UNE SOLUTION AUX TROUBLES ANXIEUX ?

0
20

Les troubles anxieux peuvent avoir un effet paralysant sur la qualité de vie, et avec le nombre de personnes en augmentation – l’Anxiety and Depression Association of America estime que plus de 40 millions d’Américains adultes sont touchés, il devient alors, de plus en plus crucial de comprendre comment traiter efficacement ces problèmes.

Seulement un peu plus d’une personne sur trois souffrant de trouble anxieux reçoit une thérapie et / ou un traitement médical et même pour ceux qui en souffrent, la dépendance à la drogue, la toxicomanie et la prescription excessive de médicaments anti-anxiété suscitent des inquiétudes croissantes. Il est urgent de trouver une solution non pharmaceutique efficace, et justement, des chercheurs de l’Université de Toronto ont récemment fait des découvertes intéressantes.

Les chercheurs ont examiné une vaste enquête représentative à l’échelle nationale auprès des Canadiens ayant des antécédents de trouble d’anxiété généralisée (TAG). Sur plus de 2000 patients, 7 sur 10 sont désormais indemnes de ce trouble, 4 sur 10 étant réputés pour leur excellente santé mentale. Un certain nombre de facteurs ont été considérés dans la recherche comme ayant contribué à ces récupérations, mais une conclusion clé a été que la spiritualité semble avoir un rôle dans la guérison de la santé mentale.

La recherche montre que ceux qui usent des croyances spirituelles ou religieuses pour les aider à faire face à leur trouble anxieux sont 36% plus susceptibles de récupérer et de retrouver une excellente santé mentale que ceux sans croyances spirituelles. Esme Fuller-Thomson, auteur principal de l’étude, affirme qu’il existe un «lien fort entre le rétablissement d’une maladie mentale et la croyance en une puissance supérieure»

Fait intéressant, un autre facteur clé attribué au rétablissement de la santé mentale dans l’étude était l’existence d’un soutien personnel pour le patient – c’est-à-dire un ami proche ou un membre de la famille qui procure au patient un sentiment de sécurité émotionnelle et de bien-être. Ceux qui bénéficiaient d’un tel soutien étaient beaucoup plus susceptibles de bien récupérer que ceux qui n’en avaient pas. Cela et le facteur de spiritualité pourraient-ils être liés d’une manière ou d’une autre?

CLIQUEZ SUR LA PAGE SUIVANTE CI-DESSOUS POUR CONTINUER À LIRE…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici